Nouvelle Version 2.0

Nouvelle Version 2.0

Une nouvelle version du serveur en chantier.

Depuis décembre les discussions sont lancées pour repenser le serveur sous l’initiative de Lothiel, Siracusn Oursdenuits et Manndermacht. Une petite équipe s’est reformée autour du projet en faisant le bilan de l’échec des précédentes versions.


  • Version 1 : Un serveur ouvert tôt et la création des deux autres états qui devaient concurrencer Euthéria avec une grande mécanique géopolitique tombée dans les limbes de l’oublie. Mais une version ou tout était possible, en plus il y avait science craft et de l’alcool !
  • Version 2 : Trop de préfabriqué, une capitale tout bonnement gigantesque avec le sentiment que tout était déjà fait et qu’il n’y avait plus rien à construire. Des États fixes et trop peu de liberté pour les joueurs de pouvoir créer leur État. Une ouverture alors même que le serveur n’était pas terminé, une quête de citoyenneté beaucoup trop difficile, assez de command block pour faire planter un super calculateur de la NASA. Mais une version avec de la géopolitique !
  • Version 3 : Mélange des fonctions d’administration et des fonctions politiques, l’équipe d’administration était constamment critiquée, trop lente, taxée d’être une fausse démocratie et s’est vite retrouvée surmenée. La situation a poussé vers la sortie l’un après l’autre les six membres du conseil des sages. Comme ils formaient également le conseil impérial, le serveur s’est retrouvé avec une administration et un gouvernement extrêmement réduits. Le manque de nouveauté a initié le sentiment d’accomplissement des joueurs. MCMMO, implémenté en fin de vie de la version pour rajouter du contenu, n’a pas permis un retour de la population, trop difficile et trop peu de joueurs pour l’utiliser. Mais une version qui laissait libre chacun de créer son État et ses petites lois locales ; en plus, il y avait de la magie !

Version 4 : Des codes poussés à l’extrême dans les détails et dans la complexité, un véritable système de farm to win. Cette version hardgaming exigeait du joueur un farming intensif pour gagner des droits et des privilèges, mais aussi une grande maîtrise d’un droit trop complet. Le vrai fautif restait tout de même une map ressources trop difficile à exploiter, un marché vide de tous minerais. L’introduction de normes comptables, à peine comprises par une poignée de joueurs, a été le point culminant de l’échec de cette version. Mais une version qui introduisait une logique de jeu de stratégie – les nobles et les religieux – et de véritables projets en commun !


La nouvelle version se veut plus rigoureuse à son lancement avec une vraie séparation de ce qui relève du pouvoir des joueurs et ce qui est décidé par l’administration comme règle du jeu. Un épurement des lois pour que les joueurs se les réapproprient. Le retour de la magie, la refonte du système bancaire, un véritable lore pour un jeu plus immersif et enfin… des donjons !

Belenor

Laisser un commentaire

Proudly powered by Kherdual | Mine-Society.fr